La technique de la membrane induite dans les reconstructions osseuses segmentaires



La technique de la membrane induite dans les reconstructions osseuses segmentaires




La technique chirurgicale de la membrane induite pour les reconstructions osseuses a été mise au point par le Dr MASQUELET, il y a trente ans.

Le principe en est simple : la perte de substance osseuse est comblée dans un premier temps par du ciment chirurgical qui induit la formation d’une membrane, par réaction à un corps étranger. Après un intervalle de quelques semaines le ciment est enlevé et la cavité, tapissée par la membrane, est comblée par de l’autogreffe d’os spongieux.


La durée de consolidation des segments reconstruits est indépendante de l’étendue de la perte de substance initiale ; elle est de l’ordre de 6-8 mois au membre inférieur et permet, au terme de ce délai, une remise en appui total sans protection.


Les résultats cliniques ont suscité de nombreux travaux fondamentaux qui ont mis à jour le rôle biologique de la membrane qui, outre la caractéristique d’être richement vascularisée, sécrète des facteurs de croissance et contient des cellules souches mésenchymateuses. L’association membrane induite – greffe osseuse déclenche un véritable processus de bio-ingénierie in vivo, fait capital qui ouvre un large champ d’investigations possibles pour définir la meilleure combinaison entre contenant et contenu.

La validité clinique du procédé chirurgical a été confirmée par de nombreuses équipes, dans le monde entier.

Jeudi 11 Mars 2021
Michel CHAHBENDERIAN