EOS



EOS




Basé sur les travaux du prix Nobel de physique Georges Charpak, le système EOS est une innovation française d’imagerie par rayons X qui présente l’intérêt de délivrer d’une très faible dose d’irradiation : 8 à 10 fois moins importante que pour une radiographie et 800 à 1000 fois moins importante que pour un scanner.

Le principe est de réaliser un balayage de l’ensemble du squelette à l’aide de 2 faisceaux de rayons X perpendiculaires. A partir des 2 balayages, une reconstruction 3D est faite grâce à un logiciel intégré, la précision des images obtenues étant de grande qualité

La réalisation de l’examen peut être faite chez un patient couché, mais aussi debout ou assis (à la différence du scanner).

Le système EOS permet également de faire par filtrage spectral grâce à la technologie du détecteur gazeux une densitométrie par absorptiométrie, et cela dans le temps de l’examen.

Autant dire que les atouts de cette technique d’imagerie sont nombreux !

Les implantations des premières machines remontant à 3-4 ans, les indications initiales étaient limitées à la surveillance pédiatrique des déformations du rachis. On comprend bien l’intérêt de limiter les doses d’irradiation dans cette population amenée à être surveillée tous les semestres. Sans en douter, dans les années à venir, les indications de cette imagerie innovante se multiplieront dans l’exploration des pathologies de l’appareil locomoteur...


Lundi 12 Mars 2012
Michel CHAHBENDERIAN