Actualités en échographie de l'appareil locomoteur (tome 14)



Actualités en échographie de l'appareil locomoteur (tome 14)




Comme chaque année, ce livre comporte des sujets provenant de travaux récents mais aussi quelques chapitres de synthèse montrant l’apport de l’échographie musculosquelettique lors de l’étude d’une région.

Il débute par un chapitre de Gérard Morvan qui nous détaille la fonction et l’apport de l’imagerie dans l’étude des tendons extenseurs des doigts. Toujours au niveau de la main, une équipe parisienne lariboiso-pompidolienne nous explique la fonction et l’aspect des plaques palmaires en imagerie et le team toulouso-narbonnien nous explique comment traiter par échographie une ténosynovite de De Quervain.

Le coude fait l’objet de 4 chapitres : Denis Jacob nous montre l’intérêt de l’étude échographique de sa face postérieure et l’équipe de la Pitié celle de sa face antérieure. Par ailleurs, Viviane Créteur nous démembre l’aspect des tendons distaux des biceps opérés et Paul Michelin la biomécanique ligamentaire du tunnel cubital.

A l’épaule, l’équipe bordelaise fait le point du conflit postérosupérieur et celle de Lille nous apprend à y découvrir un nouveau muscle. Guillaume Mercy nous détaille l’imagerie de la pathologie acromioclaviculaire et Jean-Noël Ravey quantifie l’intérêt de l’échographie dans la pathologie de l’épaule.

Concernant les nerfs, Michel Court-Payen associé à un anatomiste de Copenhague nous montre le trajet et les variantes du nerf cutané fémoral latéral et un duo marseillo-rennais nous démontre l’intérêt de la détection du nerf digital plantaire médial de l’hallux. L’équipe lyonnaise attire notre attention sur l’importance de l’échographie dans le démembrement des douleurs persistantes après chirurgie du névrome de Morton. Toujours au membre inférieur, la même équipe nous explique l’imagerie dynamique du gastrocnémien médial.

Quatre chapitres sont consacrés au genou. Jérôme Renoux nous détaille l’aspect anatomique et échographique du PAPI, Georges Hayek nous explique pourquoi il faut penser au Hoffa, l’équipe stéphanoise nous fait découvrir les nouveautés de l’échographie de cette région et celle de la Pitié, l’importance des attaches distales du semimembraneux.

Trois autres chapitres et non des moindres, complètent le livre ; notre maitre italien, Stefano Bianchi, nous montre l’aspect échographique des fractures de Stress, Raphaël Campagna et l’équipe de Cochin celle de la pathologie de l’appareil unguéal et François Petitpierre avec l’équipe de Bordeaux, celle de l’élastographie quantitative du tendon normal.

Cela fait 22 chapitres qui nous prouvent que nous avons encore tous beaucoup de choses à apprendre en échographie de l’appareil locomoteur.

Dr J-L. BRASSEUR


Edité chez SAURAMPS MEDICAL, cet ouvrage incontournable coûte environ 70 euros.


Lundi 22 Janvier 2018
Michel CHAHBENDERIAN